MA NOUVELLE LAMBORGHINI

J'embarque dans la voiture qui vaut 5 fois mon salaire annuel.

Les sièges s'ajustent automatiquement.

Ça sent la voiture neuve.

Je prends quelques secondes pour savourer l'instant.

Goûter la richesse.

Ressentir le luxe.

J'appuie sur le bouton pour démarrer.

Le vrombissement du moteur est tellement savoureux.

On peut déjà sentir toute la puissance de la machine.

Je suis surpris à quel point la voiture réagit rapidement à mon pied sur l'accélérateur.

On sent l'auto coller sur la route

J'observe les gens sur le trottoir.

Est-ce qu'ils me regardent?

Qu'est-ce qu'ils pensent en me voyant au volant de cette merveilleuse voiture?

2 minutes après avoir démarré, je suis déjà rendu à destination.

Je suis arrivé au stationnement.

Il faut dire que l'hôtel n'est pas très loin.

Dès que la Lamborghini est garée, je m'en vais chercher la suivante.

Une Porsche Panamera.

Puis c'est au tour de la Tesla modèle X.

Une Audi A8.

Une autre Porsche.

Une Mercedes.

Toute la soirée, je gare des voitures.

Je prends les clés des clients et je vais ranger leur voitures pour la nuit.

Depuis un mois, je suis valet dans un hôtel.

Oui, le gars qui vendait (ou ne vendait pas?) des masterminds pour aider les gens à vivre entièrement de leurs revenus d'entreprise s'est trouvé un emploi.

J'en ai eu assez de résister.

Parce que, depuis les 2 dernières années, j'ai résisté.

Oui, techniquement, j'ai vécu entièrement de mes revenus d'entreprise.

Et j'en suis très fier.

C'est un exploit dans le domaine du développement personnel!

Mais, je ne vivais pas très grassement.

Pour réussir, j'ai énormément réduit mon rythme de vie.

Moi qui gagnait 80,000$ par année en informatique, j'ai divisé mon revenu de moitié dans les 2 dernières années.

Bien sûr, j’ai gagné en liberté.

Cette fameuse liberté qui m’est tellement chère.

D’ailleurs, je suis en train d’écrire cet article dans l’avion vers Shanghai.

Mais, à quel coût est-ce que je vivais uniquement de mes revenus d’entreprise?

En fait, j’avais le goût de retrouver un peu de luxe dans ma vie.

Et d’avoir plus de plaisir.

Quand je gagnais 80,000$, j’avais tellement de plaisir!

Je dépensais avec beaucoup moins de retenue.

Je sais qu’en théorie, le bonheur ne dépend pas des circonstances extérieures.

Mais, dans la pratique, c’est pas mal plus facile de se sentir libre quand le compte en banque est moins serré.

Alors j’ai décidé de me trouver un emploi à temps partiel.

 Ce qui est magique, c’est que je le fais purement par plaisir.

Je gagne suffisamment d’argent pour vivre avec mes revenus d’entreprise.

Ce nouvel emploi me sert donc à ajouter du luxe dans ma vie.

Voyager plus souvent.

Me payer des cours de moto.

Continuer mon développement personnel.

Et ça, ça change tout!

Personne n’aime être obligé de travailler.

Mais, le faire par plaisir, par choix, ça change toute la dynamique!

En plus, ça comble aussi mon besoin d’avoir des collègues.

Bien sûr, je vois pas mal de clients avec mon entreprise.

Mais, je n’ai pas l’occasion de déconner autant.

Je suis dans un rôle de coach ou d’hypnothérapeute alors il se crée naturellement une certaine hiérarchie. (Même si j’essaie d’en sortir au maximum)

Par contre, avec mon emploi, je suis d’égal à égal avec mes collègues.

J’ai même un patron à qui je dois rendre des comptes.

Et j’adore ça!

La plupart des gens prennent des vacances pour se libérer temporairement de leur emploi.

Moi je vais travailler dans un emploi pour me libérer temporairement de mon entreprise.

Ne pas avoir à penser, c’est magique!

Tellement soulageant.

Avec mon entreprise, il y a un milliard de choses à faire!

Ça n’a pas de fin!

Je peux toujours en faire plus.

Quelles actions vont me permettre de faire croître mon entreprise?

Où est-ce que je dois investir mes énergies?

Avec mon emploi, les tâches sont claires.

En fait, je n’ai jamais eu d’emploi aussi simple de toute ma vie.

Je parke des Lamborghinis.

Et ça me fait du bien.

J’ai enfin arrêté de résister à retourner vers un emploi conventionnel.

Je réalise que c’est mon ego qui m’empêchait de le faire.

Paradoxalement, j’ai fait plus d’argent avec mon entreprise le mois dernier.

Il faut croire que, comme ma survie ne dépend plus entièrement de mes revenus d’entreprise, j’ai pu me relaxer et davantage laisser l’argent entrer!

Alors, qu’est-ce que ton ego t’empêche de faire?

Qu’est-ce que tu ferais si tu n’avais pas peur des apparences?

inscris-toi ici pour recevoir mon livre gratuitement!