Comment changer d’orientation sexuelle (ou d’identité) en 34 étapes faciles

*** AVERTISSEMENT *** J’aborde des thèmes controversés dans cet article. Il s’agit de mon opinion basée sur mes propres observations, pas des faits scientifiques. La crédibilité de la science est beaucoup trop overrated selon moi, mais certains en font une religion et je ne veux pas choquer personne. 😉

Qui n’a pas toujours rêvé de changer d’orientation sexuelle? Euh… ben… pas moi. Mais ça m’est arrivé quand même. Et comme j’aime faire les choses différemment, j’ai fait l’inverse du commun : je suis passé d’homosexuel à j’saispusexuel… sans jamais l’avoir souhaité!

Je sais bien que si je m’adressais seulement à ceux qui désirent véritablement changer d’orientation sexuelle, mon lectorat serait assez restreint. Pourtant, ce texte s’adresse à absolument tout le monde! Hétéro, homo, bi et les j’saispusexuels comme moi. C’est parce que j’ai réalisé que l’orientation sexuelle, comme tout autre chose qu’on « sait » à propos de soi, c’est une croyance. Et une croyance, peu importe laquelle, ça se change! La croyance d’être stupide? La croyance de ne pas savoir gérer son argent? La croyance d’être gros? La croyance d’être un athlète olympique? La croyance d’être une femme?

Oui! Même la croyance d’être une femme, c’est une croyance!! Ok. Là je t’entends déjà me dire : « Wo! Wo! Heille! Calme-toé là! L’apparence physique d’une personne, c’est pas une croyance! » C’est vrai. Pourtant, il y a des personnes dans des corps physiques de femmes qui se sentent être un homme et l’inverse également!

Bref, après avoir cru dur comme fer que j’étais gai pendant 20 ans, ressentir de l’Amour pour une femme est venu profondément ébranler la certitude que j’avais à propos de mon identité. Pourquoi c’est fucking pertinent? C’est parce que ça m’a fait réaliser PAR L’EXPÉRIENCE DIRECTE que je ne suis qu’un ensemble de croyances! Dans la théorie, n’importe quelle croyance, ça se change. Mais, dans la pratique, nos croyances et notre identité sont pas mal fixes. Par contre, lorsqu’on fait l’EXPÉRIENCE DIRECTE d’une croyance profonde qui vole en éclat, un nouveau monde de possibilités s’ouvre à nous! On réalise qu’on peut croire ce qu’on veut à propos de soi et on peut devenir absolument qui on veut. Ce qui m’amène à la questions suivante : « Who the fuck am I? »

C’est quoi l’identité?

Dans le fond, c’est quoi l’identité? Ça vient d’où? Qu’est-ce que ça mange en hiver? On perçoit souvent l’identité comme un fait, quelque chose d’inébranlable, qu’on ne peut pas changer. J’suis fait comme ça. C’est pour la vie. That’s it. Fin de la discussion. Pourtant, j’ai rencontré un excellent conférencier, David Lefrançois, qui nous parlait d’un homme qui était absolument persuadé d’être Napoléon Bonaparte pendant quelques heures par jour. Lorsque cette croyance était activée en lui, il était même capable de copier les stratagèmes militaires du vrai Napoléon sans les avoir étudiés! Oui, la psyché est puissante en maudit! On est capable de beaucoup plus que ce qu’on ne le croit!

« Tu ne deviens pas ce que tu veux,

tu deviens ce que tu crois. »

– Oprah Winfrey

yachtAlors, si on peut tous devenir qui on veut aussi facilement, pourquoi on n’est pas tous des super athlètes olympiques bombes sexuelles constamment en vacances multimillionnaires partout dans le monde dans un jacuzzi en première classe? C’est parce qu’une croyance, ça peut être tenace en mautadit. Les croyances, ça se tient aussi en gang! C’est comme une toile d’araignée où une croyance est rattachée à plein d’autres. Il y a aussi des croyances racines qui sont plus coriaces que les autres.

Une croyance, kossé ça?

Une croyance, c’est une pensée qui s’est figée. Quand on répète quelque chose à quelqu’un, que ça soit vrai ou pas, ça s’imprègne. Quand on est enfant, c’est encore pire. Ce qu’on s’est fait dire à répétition, ce qu’on a vécu à répétition ou ce qu’on a enregistré avec une forte émotion, ça s’est gravé en nous, ça s’est classé dans un tiroir et on ne remet plus jamais ça en question une fois devenu adulte.

Dans le cas de mon orientation sexuelle, c’est un événement anodin (anodin pour mon cerveau d’adulte, pas mon cerveau d’enfant), un tout petit événement, qui m’a fait enregistrer une croyance sur la vie et qui a façonné les 30 années à venir.

Dans le cas de mon goût pour la bière, c’est la croyance que c’est important d’en boire pour être accepté socialement que j’en ai bu pendant 15 ans.

Dans le cas de mes conférences, c’est la croyance que ce que j’ai à dire n’est pas digne d’intérêt que je me suis empêché d’en faire pendant 10 ans!

sentierUne croyance, ça se forme comme un sentier dans un parc. Au début, le gazon est bien vert et fièrement en érection. Si on marche dessus une fois, il se redresse sans aucun mal. Mais, si on passe et repasse exactement au même endroit à tous les jours, la terre se durcit et il se forme un sentier où rien ne peut plus pousser.

Malheureusement, les premiers sentiers qui se sont tracés dans notre tête, ce ne sont pas nous qui les avons choisis. Enfant, on était de belles éponges à absorber tout ce qui passait alors c’est comme ça que s’est construite notre toile d’araignée de croyances à propos de nous, de la vie et du monde autour de nous.

Accepter que je suis une merde.

Ok. C’est bien beau de comprendre d’où ça vient, mais ça change pas ma situation actuelle ça! Relaxe! On y arrive!

Première étape, on prend conscience de nos croyances. En fait, tout ce qu’on sait à propos de nous est une croyance. Alors, on prend surtout conscience de ce qu’on veut changer. Si on veut y aller plus rapidement, c’est mieux de prendre conscience de nos croyances racines, celles dont découlent plusieurs autres croyances. Dans mon cas, être homosexuel était une croyance racine qui m’empêchait par exemple d’entretenir la croyance que je pouvais être amoureux d’une femme.

Pour trouver nos croyances racines, il faut se demander : « Pourquoi? » à répétition. Voici un exemple.

  • Je n’ai pas autant d’argent que je voudrais. (1)
  • Pourquoi?
  • Parce que je ne travaille pas assez fort. (2)
  • Pourquoi?
  • Parce que je ne mérite pas que ça soit facile. (3)
  • Pourquoi?
  • Parce que je ne vaux pas grand chose. (4)
  • Pourquoi?
  • Parce que je suis une merde. (5)

Donc, dans cet exemple, je suis passé de croire que « Je n’ai pas autant d’argent que je voudrais. » à croire que « Je suis une merde. » La croyance (5) est une croyance racine et, lorsque je la règle, je me débarrasse en même temps des croyances (1), (2), (3) et (4). C’est cool n’est-ce pas?! 😉

Une fois qu’on a identifié une croyance dont on veut se débarrasser, il y a un million et trois quart d’options pour réinscrire la croyance inverse. Par contre, je n’ai jamais essayé de changer la croyance de mon orientation sexuelle. Ni celle que je suis une merde non plus. Je n’ai tenté que de totalement m’accepter comme je suis. Bon Dieu! Je donne même des conférences dans les écoles pour aider les jeunes à accepter les différentes orientations sexuelles dans la société! Paradoxalement, c’est d’accepter totalement qui je suis qui m’a permis de me désidentifier de l’homosexualité et de m’ouvrir la porte à la j’saispusexualité. C’est super important de ne pas essayer de changer quoi que ce soit à propos de soi. Tenter de se changer ne fait que perpétuer la situation indésirable! Il faut simplement accepter, faire la paix avec qui on est. Automatiquement, la transformation commence à s’opérer.

La merde devient Superman!

supermanComme notre identité s’est forgée par la répétition, on se façonne une nouvelle identité par le même processus. Je me souviens d’un rôle que je répétais pour une pièce de théâtre et, à force de répéter mon texte, je me suis surpris à inclure des phrases de mon personnage dans ma vie de tous les jours! En « jouant » un personnage à répétition, ce personnage s’intégrait à ma personnalité. Nos paroles, ce qu’on affirme, c’est puissant! On peut donc rédiger des affirmations qui décrivent ce qu’on veut devenir et les réciter AVEC ÉMOTIONS au QUOTIDIEN pour s’en imprégner.

Une autre piste de solution vraiment efficace passe par la visualisation. Lorsqu’on se pose des questions, même en faisant de « fausses » suppositions, le corps et le cerveau cherchent automatiquement des réponses. Donc, pour contrer une croyance néfaste à propos de soi, on peut se demander, à voix haute, comment je me sentirais si j’étais habité par la croyance inverse.

Par exemple, dans la situation précédente, mon questionnement m’amenait à la croyance que : « Je suis une merde. » L’inverse pourrait être : « J’ai une grande valeur. » ou quelque chose du genre. Quelque chose qui a un sens pour toi. Une fois qu’on a trouvé la croyance positive qui va remplacer l’ancienne, on se questionne pour déterminer à quoi ressemblerait la vie si on la possédait véritablement.

Voici des exemples de questions à se poser à VOIX HAUTE:

  • Comment je me sens quand je sais que j’ai une grande valeur?
  • Comment mon corps se positionne lorsque je sais que j’ai une grande valeur?
  • Comment les gens réagissent autour de moi lorsque je sens que j’ai une grande valeur?
  • Comment j’ai réussi à réaliser que j’ai une grande valeur?
  • Qui m’a permis de croire que j’ai une grande valeur?

L’important, c’est de poser les questions et d’y  à voix haute. Plus on le fait souvent, plus c’est efficace!

Médite-moi ça!

Un autre bon coup de pouce qui m’a aidé à changer les croyances à propos de moi-même et donc de devenir la meilleure version de moi-même est la médiation. Malheureusement, la méditation… c’est plate. Maudit qui se passe rien quand on médite! J’aime bien mieux aller au cinéma regarder le nouveau James Bond! LOL Mais, j’ai fort heureusement découvert un truc pour rendre la méditation le fun!

En fait, c’est un exercice de relaxation où on se concentre sur les sensations de notre corps. C’est ton jour de chance parce que j’ai enregistré le script sur mp3 où je guide l’exercice d’une voix suave. Tu peux le télécharger ici :

Relaxation

J’ai été un Grand Pharaon

Une excellente façon de DEVENIR la personne qu’on souhaite devenir est de trouver des gens qui croient en nous. Par exemple, j’ai longtemps eu de la difficulté à demander le juste prix pour mes services jusqu’à ce que je rencontre Mélissa Lapierre de Communication Futée. En croyant hors de tout doute en mes capacités et dans le prix que je souhaitais demander pour mes services, elle m’a permis de commencer à y croire et de matérialiser cette croyance. C’est la ferveur de sa croyance qui m’a permis de croire en moi.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai également rencontré une femme dans une formation qui m’a dit que j’avais été un Grand Pharaon dans une ancienne vie. Que ça soit vrai ou pas n’a pas d’importance. Ce qui importe, c’est la conviction la plus totale avec laquelle elle m’a affirmé sa croyance. Son corps tremblait lorsqu’elle me le disait et son regard était perçant et concentré sur le mien. Parce qu’elle était totalement convaincue, sa croyance m’a ébranlé et a semé un doute en moi que ce qu’elle affirme était peut-être vrai. C’est le même principe dans le film La matrice ou Morpheus croit que Neo est l’élu. C’est la croyance inébranlable de Morpheus qui permet à Neo de véritablement devenir l’élu. Comme m’a chum de fille Oprah Winfrey le dit si bien : « Tu ne deviens pas ce que tu veux, tu deviens ce que tu crois. » Est sharp Oprah! 😉

Un résumé des étapes

Bref, si on résume tout ça, les pensées c’est fluide, les croyances sont des pensées figées qu’on ne questionne plus et l’identité c’est l’ensemble des croyances qu’on porte sur soi. Pour changer quoi que ce soit en nous, il faut changer notre identité. Pour s’aider, on peut méditer et réciter des affirmations. Pour accélérer les choses, on peut faire l’EXPÉRIENCE DIRECTE de l’inverse d’une croyance. Sortir de sa zone de confort permet par exemple de faire passer des actions qui étaient en dehors de notre monde des possibles à l’intérieur de ce monde et d’agrandir la quantité de choses qu’on croit possibles à propos de nous.

Là-dessus, je te souhaite une belle création que la personne que tu souhaites véritablement devenir!!

Mart the smart! 😉

*** Pour rester informé de toutes mes niaiseries et dernières nouvelles, inscris-toi ici!! *** Jordan Eberle Jersey

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Johanne dit :

    Moi j’aime ça ton style! Ça résonne en moi et j’adore ton humour! Merci beaucoup!

    1. Merci Johanne!! Ça me fait plaisir de lire ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *