J'ai fait pleurer un dealer de coke

Je vois une première larme au coin de son oeil.

Je fais une pause.

La larme perle sur sa joue.

Je la regarde couler.

J’attends.

Il ouvre les yeux.

Surpris.

Il ne comprend pas ce qui se passe.

Je lui demande s’il veut continuer.

Il me dit oui

Alors je poursuis

Et c’est là que le barrage s’effondre

Il se met à pleurer

Il essuie ses larmes

Gêné

Il essaie de les retenir

Mais la pression est trop forte

Et moi je l’observe

Avec tout mon Amour

Tellement reconnaissant qu’il se laisse enfin aller

Il continue de pleurer

Une fois qu’il a fini de pleurer, il ne comprend pas ce qui s’est passé

Il me dit qu’il n’a même pas pleuré à l’enterrement de son grand-père

Ça ne me surprend pas

Ce qu’il a pleuré avec moi, il le retenait depuis longtemps

Le gars vend de la coke

Ça lui rapporte 200,000$ par année

Et il en sniffe pour 200$ par jour

Il me consulte parce qu’il veut une meilleure vie

Il veut surtout prendre soin de sa petite fille de 5 ans

Alors il reprend un rendez-vous pour le lendemain

Le lendemain, il me dit qu’il a «fucked up»

Le soir d’avant, il a encore sniffé de la coke

Il en a sniffé pour 100$

Alors je le félicite


Il ne comprends pas

De son point de vue, le problème est toujours présent

Et il est toujours pris dans sa dépendance

De mon point de vue, il a vécu une énorme amélioration!

Même si c’était juste pour une soirée, même s’il recommence à sniffer pour 200$ pour le restant de ses jours, je suis fier de lui

Parce qu’un soir, au moins un soir, il en a sniffé la moitié qu’à l’habitude


Selon mon expérience, la seule porte de sortie est là: arrêter de se juger

Il doit reconnaître que d’en avoir sniffé la moitié pendant une soirée est une victoire

C’est même une ÉNORME victoire!

En arrêtant de juger la taille des victoires, c’est là qu’on progresse

Dépendamment de l’endroit où on part, le chemin vers le bien-être peut être long

Alors il faut être patient

Célébrer chacune des victoires, et SURTOUT les petites, devient alors crucial

Parce qu’en fait, les petites victoires sont les plus importantes

Est-ce sont les étapes intermédiaires invisibles qui constituent les grandes victoires

Ce soir, tu as laissé une seule chip dans le fond du sac plutôt que de le manger au complet?

Célèbre!

Aujourd’hui, tu as mis tes souliers de course et tu as fait un seul pas dehors?

Célèbre!

Tu as écrit une phrase pour avancer ton livre?

Célèbre!

Tu as médité pendant une minute?

Célèbre!

Tu as sniffé 199$ de coke au lieu de 200$?

Célèbre!

Le pouvoir cumulatif des petites actions est grandement sous-estimé

Alors il faut arrêter de juger la taille des actions et célébrer chacune d’elles

En faisant ça, c’est ton être tout entier que tu transformes

Tu combines le pouvoir de chaque goutte d’eau qui, ensemble, a la force d’un tsunami

Le défi suivant, c’est de persévérer suffisamment longtemps

Parce que des petites victoires, ça en prend BEAUCOUP

On progresse toujours, mais bien souvent les progrès sont invisibles

Alors on se décourage

On doute

Et c’est à ce moment-là que c’est le plus important de continuer

Alors pour rester en action, c’est important de bien s’entourer

C’est pour ça que j’ai créé Le chalet.

C’est un programme d’un an qui permet de définir et de concrétiser ta vie idéale.

Pour l’instant, voici les critères de sélection:

  • Être un gars de 20 à 39 ans

  • Avoir une entreprise ou le désir d’en avoir une

  • Être sensible aux énergies (on peut tester ça ensemble si t’es pas certain)

Si c’est quelque chose qui t’intéresse, contacte-moi!

On va voir si c’est fait pour toi.


Inscris-toi ici pour recevoir mon livre gratuitement!